Aidez-moi à répondre à vos préoccupations : Cliquez ici pour participer au sondage RetourVital
Vivre longtemps en bonne santé
Translate this Web page in English with Google Traduzca este Web site en español con Google Übersetzen Sie diese Web site auf Deutsch mit Google Tradure questa pagina in italiano. Tradure esta página portuguais.

Sites sur la santé

Présentation de l'auteur

Aritma

Contactez moi






Vitesse et puissance des voitures : à limiter !

La vitesse

100 Km à une moyenne de 10 km/h plus basse = 6,4 mn d'espérance de vie en plus par passager

Hypothèses :

1 milliard de kilomètres = 7,66 morts par passager
1 mort = 40 ans d'espérance de vie perdu = 40 * 365 * 24 * 60 = 21,02 millions de minutes de vie en moins
10 Km/h en moins = 40 % de risque en moins

Résultat :

100 000 Km à 10 Km/h de moins = gain de 0,1 * 7,66 * 0,4 * 21,02 = 6,4 minutes par passager


Retour vital d'une vitesse de 10 Km/h plus basse = 0,60

Hypothèses :

Temps pour parcourir 100 Km à 80 Km/h = 1,250 Heures
Temps pour parcourir 100 Km à 70 Km/h = 1,428 Heures

Résultat :

Dans ce cas, 100 Km à 10 Km/h de moins = gain de 6,4 minutes par passager
Temps supplémentaire pour une vitesse de 70 Km/h = 1,428 – 1,250 = 0,178 heures = 10,6 minutes
Donc retour sur investissement vital = 6,4 / 10,6 = 0,60

Partout dans le monde, le lien entre vitesse et accidents a été démontré. Selon la prévention routière, quand les vitesses moyennes pratiquées baissent d'un Km/h, le nombre des tués diminue de 4 %.

On ne gagne pas réellement du temps en roulant vite. Par exemple, on ne gagne que six minutes sur 100 kilomètres en roulant à 150 Km/h au lieu de 130 Km/h.

La vitesse, ce n'est pas seulement rouler vite dans l'absolu, c'est également rouler trop vite alors que les circonstances imposeraient de ralentir. Une vitesse excessive ou inadaptée intervient dans un accident mortel sur deux.

En cas de choc frontal à 35 Km/h, le risque mortel, pour un passager ceinturé, est infime. En revanche, à 80 Km/h, la mort est presque inéluctable.

Le danger représenté pour les piétons et les deux-roues par une conduite rapide en agglomération est également évident, et n'empêche pas de nombreux Français de mettre la vie des autres en péril. Un aspect remarquable de cette situation est la bonne foi des automobilistes qui, chaque foi qu'ils sont sondés, ont le sentiment dans l'immense majorité d'entre eux d'avoir une conduite exemplaire.

La puissance des voitures

100 Km dans une voiture peu puissante = 10,7 mn d'espérance de vie en plus qu'avec une voiture moyenne

Hypothèses :

1 million de kilomètres en voiture = 0,00766 morts par passager
Rouler dans une voiture peu puissante (max. 140 Km/h) divise le risque mortel par 3
1 mort en voiture = 40 ans d'espérance de vie perdu = 40 * 365 * 24 * 60 = 21,02 millions de minutes de vie en moins

Résultat :

1 million de kilomètres dans une voiture peu puissante diminue le risque de : (2/3) * 0,00766 = 0,0051 morts par passager
100 kilomètres seul dans une voiture peu puissante augmente l'espérance de vie (par rapport à une voiture moyenne) de : 100 * 0,0051 * 21,02 = 10,7 minutes


100 Km dans une voiture puissante = 19 mn d'espérance de vie en moins qu'avec une voiture moyenne

Hypothèses :

1 million de kilomètres en voiture = 0,00766 morts par passager
Rouler dans une voiture puissante (max. 200 Km/h) multiplie le risque mortel par 2,2
1 mort en voiture = 21,02 millions de minutes de vie en moins

Résultat :

1 million de kilomètres dans une voiture peu puissante augmente le risque de : (2,2 - 1) * 0,00766 = 0,0092 morts par passager
100 kilomètres seul dans une voiture puissante diminue l'espérance de vie (par rapport à une voiture moyenne) de : 100 * 0,0092 * 21,02 = 19,3 minutes

L'augmentation des performances des voitures a été continue dans les dernières décennies. Récemment, la quasi-totalité des véhicules mis en circulation sont conçus pour atteindre des vitesses qui dépassent très largement le maximum autorisé en France (130 Km/h).

En 1971, des statistiques ont été rassemblées par les sociétés d'assurance sur le coût des dommages corporels provoqués chez des tiers par les véhicules selon leur groupe de tarification d'assurance (dépendant de leur puissance).

Groupe de tarification des assureurs 2 4 8 12
Risque relatif par rapport au groupe 2 1 1 2,7 7

Ces statistiques montrent que les voitures les plus puissantes (groupe 12) provoquent sept fois plus de dommages que les voitures les moins puissantes. (groupes 2 et 4).

En dépit de cette situation bien connue des spécialistes des accidents, la presse automobile continue à entretenir l'illusion que les voitures plus puissantes seraient plus sures, car elles permettraient des dépassements plus rapides.

Ce mythe est également entretenu par les fabricants automobiles, dont l'intérêt est de vendre des voitures plus chères, et de faire en sorte que la voiture reste un objet de fantasme, et ne devienne pas un produit utilitaire.

Rien ne nous oblige pourtant à suivre cette pression vers plus de puissance. La voiture peut rester un objet de rêve sans céder pour autant à la course à la puissance à laquelle nous assistons, avec des voitures maintenant couramment capables de dépasser les 200 kilomètres à l'heure, alors que la vitesse maximale autorisée en France est de 130.

Accidents de la circulation

--> Puissance et vitesse : à limiter

--> Conduite sous influence : attention

--> Prendre l'autoroute, le train ou l'avion

--> Des équipements utiles

Sites Web

Bibliographie

[Cdi01]

« Accidents de la route : statistiques et coûts », Centre de documentation et d'information de l'assurance, Mars 2001.

 

[Pre]

« Tentante et dangereuse... la Vitesse », Association « La Prévention Routière ».